Posts tagged ‘humour’

Le karma des douchebags

Les douchebags ont le dos large de ce temps-ci, et c’est pas nécessairement à cause du temps qu’ils passent à le travailler au gym.

D’un côté, on dirait que  j’entends de plus en plus de filles se plaindre de l’attitude player des gars, mais de l’autre, j’entends de plus en plus de gars en détresse qui constate à quel point les filles agissent de  façon complètement psychopathe avec eux.

Qu’est-ce qui peut bien expliquer qu’il y a, dans l’air, des vagues d’insatisfaction dans lesquelles ni les gars, ni les filles, ont l’impression d’être bien traités?

C’est ce que j’appelle le karma des douchebags.

Le karma des douchebags, c’est un phénomène dangereux qui se produit à la façon d’un effet domino et qui a pour résultat un cercle vicieux infernal qu’il est presque impossible d’arrêter.

Ainsi, quand un gars me dit qu’il a surpris sa blonde stationnée devant chez lui dans la pénombre parce qu’elle pense qu’il ment quand il lui dit qu’il est trop fatigué pour sortir, il faut blâmer le karma des douchebags.

Il faut aussi blâmer le karma des douchebags quand une fille réalise que celui qu’elle croyait son chum a une maîtresse; et que c’est elle, la maîtresse.

En fait, si on part de l’idée que toute action entraîne une réaction équivalente, on peut aussi considérer, par exemple, qu’après qu’une fille se soit fait briser le coeur, il y a de fortes chances qu’elle ait de la difficulté à refaire confiance à un gars éventuellement. Et plus elle s’est fait trahir, plus elle risque d’aboutir dans une voiture avec une perruque en train d’observer chez son chum avec des jumelles.

Et le gars qui regarde par la fenêtre et qui voit la voiture de sa blonde stationnée dans la pénombre, et qui l’appelle sur son cellulaire pour être sûr que c’est bien sa voiture; quand sa blonde lui répond qu’elle ne sait pas de quoi il parle et qu’elle est confortablement assise dans son sofa, c’est certain qu’il reste avec quelques séquelles quand il voit, au même moment, la voiture démarrer en faisant crisser ses pneus.

Il y a fort à parier que le gars en question risque de trouver que les filles sont très compliquées et qu’il perde petit à petit foi en elles. Et qu’au final, il aboutisse à entretenir deux blondes en même temps parce qu’il est rendu cynique et désabusé de l’amour.

What goes around comes around, et ça peut continuer comme ça très longtemps.

Tant qu’à moi, l’important dans la théorie du karma des douchebags, c’est de garder en tête que quand quelqu’un vous néglige ou ne vous traite pas à votre juste valeur, il y a de fortes chances qu’il le fasse parce que  lui non plus, il n’a pas été traité à sa juste valeur. Alors comment s’en sortir? Je suis pas trop sûre. J’ai pas vraiment le temps de penser à ça; je me tue à essayer de rentrer mes deux chums dans mon horaire de fou.


 

7 octobre 2010 at 12:50 3 commentaires

5 Façons De…

… Traumatiser un gars.

  1. Dites-lui : «T’es tellement beau. Tu ressembles de plus en plus à ton petit frère.»
  2. Parlez-lui de vos règles. Dites n’importe quoi sur vos règles.
  3. Pendant votre première date, lorsqu’il vous pose des questions sur votre vie, ne répondez que par des potins sur les stars. «J’ai compris qu’il fallait que je saisisse le moment présent quand Brittany Murphy est morte».
  4. Fait vécu par un ami: tout de suite après votre première fois, demandez-lui si vous deux, c’est pour la vie.
  5. Textez-le tout de suite après vos rendez-vous. Immédiatement après vos rendez-vous. ET ÉCRIVEZ VOS TEXTOS SEULEMENT EN MAJUSCULES ET AVEC UN USAGE ABUSIF DE LA PONCTUATION!!!!!!!!!!!!!!

23 septembre 2010 at 6:08 7 commentaires

Pour les filles: Suggestion de lecture d’été

Hé, devinez-quoi: Guy Whisperer se documente. Étonnant, n’est-ce pas? (soupir)

C’est sûr qu’il y a un bon pourcentage de temps où je dis de la marde, mais il y a aussi des moments où ce que je dis, c’est basé sur de la marde que d’autres ont dit avant moi. Pourquoi pas vous partager mes sources, alors? Après tout, des livres sur les relations et sur les gars, ça fait de très belles lectures d’été. Et ça fait changement de Twilight.

J’aurais pu vous parler de classiques; He’s just not that into you, par exemple. Mais ce livre-là, je ne l’ai pas aimé tant que ça. Tsé, je comprends le point, mais des fois, je me dis qu’il y a des choses que les filles sont mieux de ne pas trop prendre en compte. C’est vraiment logique d’écrire un livre pour dire aux filles que quand les gars ne sont pas intéressés, ils ne rappellent pas. Mais des fois, c’est beau, l’espoir. Ce qu’on ne sait pas nous fait pas de mal. Des fois.

Un livre que j’ai vraiment apprécié et que je consulte encore fréquemment, c’est The MANual, de Steve Santagati. Pour faire une histoire courte, Steve Santagati, c’est un ex-mannequin, devenu relationship advisor (à Oprah, entre autres), assez macho, sosie-de-Richard-Gere-jeune, qui aime les femmes. Mais genre, vraiment. Je sais pas combien il a eu de conquêtes dans sa vie, mais on pourrait dire de façon générale qu’il a pas mal «compris le système».

À travers les divers chapitres de son livre, il parcourt toutes sortes de sujets qui peuvent être utiles aux filles, en donnant son point de vue de gars, mais toujours de façon humoristique. Sérieusement, le mec a vraiment une belle plume. C’est ça, le principal atout du livre. On apprend, mais aussi, on éclate de rire souvent.

Voici un exemple vraiment random; dans le chapitre où il donne des conseils sur les vêtements et le look (hé, après tout, il vient du monde de la mode):

Shoes
Again, we don’t care. We know you like them. We don’t understand why you like them. All we know is that many of you have closets full of them, and we’ve figured out that since you spend so much time and money on them, we can compliment them to flatter you. That’s about it.

Most likely, if a guy tells you what nice shoes you have, he’s either gay or «working you». […] Have you ever heard a man say «Well, the thing that caught my eye was Shirley’s shoes. I love those pumps, and when I saw them I knew she was the woman for me». […]

There is one style of shoes that men notice, and that’s high heels.

Un autre atout du livre: Santagati aborde beaucoup, beaucoup de sujets. Où rencontrer des gars, comment les aborder, comment flirter de façon efficace, quoi porter pour s’avantager quand on est petite/grande/mince/ronde, quoi écrire et ne pas écrire dans des sextos, les agences de rencontres en ligne; bref, l’auteur touche à un éventail de sujets hyper large. C’est d’ailleurs pour cette raison que je qualifierais le livre d’excellente lecture d’été; on peut lire un petit chapitre à la fois, s’arrêter pour faire autre chose, et repartir sans être perdue dans un récit.

Perso, j’en possède une copie chez moi; et je vous mentirais si je vous disais que je ne l’ouvre jamais en panique de temps en temps à la recherche de réponses quand il y a un gars qui me fait suer. Et la beauté du livre, c’est que la plupart du temps, la réponse, je la trouve.

Bon. À savoir si après avoir trouvé la réponse dans le livre, je suis capable de l’appliquer; ça, c’est un autre post.

23 août 2010 at 12:36 2 commentaires

Mon roman-savon avec le Old Spice Man et son savon

Ceux qui me connaissent savent à quel point je suis enthousiaste (le mot est faible) devant la récente campagne publicitaire de Old Spice. (Ok, et je l’avoue, devant le Old Spice Man aussi).

Si jamais vous avez vécu dans une grotte dans le dernier mois, j’ai pas le temps de vous mettre à jour. Rendez-vous sur Wikipedia. Et si ça vous intéresse de regarder les vidéos de la campagne, vous pouvez tout voir ICI. Je passe vite sur le sujet parce que c’est pas de ça que je veux vous parler, parce qu’un mois plus tard, tout a pas mal été dit sur ce coup de marketing qui relève, qu’on se le dise, du tour de force.

Non, en fait, ce matin, en réécoutant la plus récente pub télé de Old Spice, et en constatant que j’avais encore, presque deux mois plus tard, un immense sourire niais dans la face et de la bave sur le bord de la bouche en la regardant, j’ai comme réalisé à quel point le Old Spice Man m’en disait beaucoup, en 30 secondes.

Voici donc la pub télé en question:

Bon. Je vous le dis tout de suite: je suis le genre de fille qui répond à haute voix au Old Spice Man après qu’il ait dit « Hello Ladies » et  j’ai flirté avec l’idée de me faire un chum JUSTE pour lui acheter du Old Spice.

Mais au-delà de ça, quand le Old Spice Man me pose toutes ses questions, dans sa pub, qu’est-ce qu’il me dit au juste?

D’abord, quand il me dit Hello à moi, il me dit que les hommes n’achètent plus son produit et que maintenant, il essaie de passer par les filles pour acheter son savon et/ou avoir une influence sur les gars pour qu’ils achètent son savon.

Ah bon. Déjà là, on apprend quelque chose.

Ensuite, le Old Spice Man me bombarde d’interrogations qui me font rire à tout coup.

  1. Salut les filles. Comment ça va? Fantastique.
  2. Est-ce que ton mec me ressemble? Non.
  3. Est-ce qu’il pourrait sentir comme moi? Oui.
  4. Est-ce qu’il devrait utiliser le savon Old Spice? À toi de me le dire.
  5. Aimes-tu l’odeur de l’aventure?
  6. Veux-tu que ton mec sente comme s’il pouvait te cuisiner un gâteau gourmet dans la cuisine de rêve qu’il a bâti lui-même, de ses propres mains? Bien sûr que tu le veux.

Tsé, dans le fond, Monsieur Old Spice a.k.a. l’homme de ma vie, il me fait réaliser à quel point il y a des gars, de nos jours, qui s’éloignent de façon troublante de ce que les filles recherchent chez un homme.

Est-ce que la métrosexualité a atteint un stade où, pour vendre des produits d’hommes, il faut s’adresser aux filles en leur vendant l’idée que si leur mec se lave avec un savon en particulier, il va, à défaut d’être viril, sentir le gars viril?

Évidemment, le Old Spice Man est tellement exagéré, que ça rend tout ça complètement hilarant. Tsé, le gars marche sur l’eau et fait de la moto dans un spa. La plupart des hommes savent utiliser un tournevis tout comme ils savent faire un gâteau. Bien sûr, le Old Spice Man vend du rêve, mais ce que je trouve intéressant, c’est ce qu’il a choisi de nous vendre, comme rêve.

Imaginez un monde où le Old Spice Man dirait:

  1. Salut les filles. Comment ça va? Fantastique.
  2. Est-ce que ton mec me ressemble? Non.
  3. Est-ce qu’il pourrait sentir comme moi? Oui.
  4. Est-ce qu’il devrait utiliser le savon Old Spice? À toi de me le dire.
  5. Aimes-tu l’odeur de la noix de coco?
  6. Veux-tu que ton mec sente comme s’il venait d’ingérer un shake de protéines dans la cabine de bronzage du centre de beauté où il se fait régulièrement épiler les jambes? Bien sûr que tu le veux.

Ce monde là n’existe pas (thank God), mais au final, ce que je trouve bien avec le Old Spice Man, au-delà du fait que je vais l’épouser, dans la petite chapelle près de mon chalet, et que les demoiselles d’honneur vont avoir une robe rouge que j’ai déjà réservé, c’est qu’il envoie un petit message aux gars. Bon, là vous allez me dire que le message c’est: «achetez mon savon, achetez mon savon, achetez mon savon…». Mais je suis sûre que vous comprenez mon point.

Et je veux surtout pas mettre tous les gars dans le même panier. Ils sont tous différents et c’est bien ça qui rend notre vie meilleure. Des gars capables de construire des cuisines, j’en connais plein; tout comme je connais des gars qui relaxent bien plus à se faire faire des mèches au casque chez le coiffeur qu’en se baladant dans la forêt, avec les mouches. Ils ont tous leur raison d’être, et honnêtement, c’est pour ça qu’on les aime. Mais bon, des fois, ça vaut la peine qu’une fille s’arrête pour s’interroger sur les raisons qui la poussent à vouloir épouser un personnage fictif. Non?

21 août 2010 at 3:54 6 commentaires

Mon Hall of Fame

Grâce à la magie de la technologie, il est possible pour un administrateur de blogue d’avoir accès à toutes ses statistiques. Je vous confirme que c’est un outil qui peut à la fois être extrêmement enrichissant et extrêmement troublant. 

google-weird-searches

Jour après jour, je consulte les stats de mon blogue afin de savoir si mes articles sont pertinents ou si certains sont plus populaires que d’autres. Par curiosité, je regarde aussi les «critères de recherches», c’est-à-dire les termes que les internautes ont tapé dans les moteurs de recherche comme Google et qui les ont mené à Guy Whisperer. 

Souvent, je pars à rire toute seule. Alors j’ai pensé que ça pourrait être un exercice intéressant que de compiler les meilleurs critères de recherches qui mènent à G.W. 

Tout d’abord, bonne nouvelle: apparemment, j’écris des choses pertinentes. Ainsi, voici les recherches les plus populaires qui ont mené ici:

  • 57 personnes se sont demandé «Quand la rappeler» ou «Quand le rappeler»
  • 55 personnes ont cherché des infos sur «La règle de trois jours»
  • Et 35 personnes ont voulu savoir  ou «Quoi porter pour rancart»

Ceci étant dit, il y a aussi les critères de recherche bizarres qui me traumatisent. Par exemple, aujourd’hui même (et c’est ce qui m’a convaincu d’écrire ce billet), quelqu’un a cherché dans Google «pipi des filles» et a abouti ici. Wow. 

Y’a aussi une personne qui a cherché «tuer rebound guy», et y’a un gars qui cherche sans arrêt des photos de  filles avec des «extra big booty». Il a dû être déçu.

C’est pas tout; il y a aussi quelqu’un qui a cherché plusieurs fois «beau mec avec chocolat partout sur le corps». Bah, celle-là est pardonnée.

J’ai pas trop voulu pousser mes recherches; je me suis limité pas mal au dernier trimestre de statistiques, parce que c’est un petit jeu qui aurait définitivement été sans fin pour moi. Quoiqu’il en soit, je vous laisse les 10 liens qui semblent être les plus populaires chez les internautes. C’est comme un Guy Whisperer Hall of Shame Fame.

  1. Quand l’appeler?
  2. Quoi porter? Édition «première date» 
  3. Pots cassés après booty call irréfléchi 
  4. La goutte d’eau, le vase, les fleurs fanées et le pot en pleine tronche (premier billet de l’histoire du blogue!)
  5. Catfight Club 
  6. L’influence de Jack Bauer sur l’amour, Part 1 et Part 2 
  7. Pour les filles : survivre au Superbowl 
  8. Cet article s’adresse aux filles 
  9. Drunk Dialing, Partie 1 et Partie 2 
  10. J’ai vu un OVNI hier soir!!

Bonne lecture ou relecture! Vos clics sont toujours super appréciés.

8 mai 2009 at 5:34 Laisser un commentaire

Pour les filles : Survivre au Superbowl

sblogoComme vous le savez certainement, dimanche, c’est une des journées préférées de l’année de Guy Whisperer (plus que Noël!): c’est le Superbowl!!!

Et comme vous le savez certainement aussi, G.W. se fait une mission de faire aimer le football aux sceptiques, particulièrement aux filles. C’est pourquoi aujourd’hui, je désire vous donner 10 points qui vous aideront à survivre au Superbowl ce dimanche (et puis pourquoi pas même s’en sortir avec le sourire!).
 

 1. Si vous êtes céli, rassemblez des copines et allez écouter le match dans un lieu public. La frénésie seule saura vous motiver, tout comme la testostérone dans la place. En plus, vous risquez d’y faire de belles rencontres. Pour plus de précisions sur ce sujet, référez-vous aux points #4 et #6.

 2. Pour votre information, le Superbowl, c’est le match final de la NFL. Ce n’est pas comme le hockey; il n’y a qu’une seule partie qui détermine le champion, d’où l’engouement complètement concentré sur un seul jour.  

3. Les équipes qui s’affrontent sont les Cardinals de  l’Arizona et les Steelers de Pittsburgh.

 4. Si vous suivez le point #1 et que effectivement, vous faites de belles rencontres, voici mon conseil: vous pouvez en profiter pour faire connaissance avec quelqu’un, mais pour jaser, attendez les pauses commerciales.  

5. Si vous ne faites pas de belles rencontres, justement, réjouissez-vous de ces pauses commerciales qui sont littéralement de petites pièces d’art et qui font partie intégrante de l’événement du Superbowl.  

6. Voici quelques infos approuvées par G.W., si jamais vous rencontrez un mec et désirez avoir l’air intelligente: 

  • Si vous ne savez pas pour qui prendre, vous avez le choix de prendre pour les Steelers en disant que c’est parce qu’ils sont favoris, ou pour les Cards en disant que c’est parce qu’ils sont sous-estimés. 
  • Ploguez à quel point les deux équipes ont des forces différentes: l’étanche défense des Steelers saura-t-elle arrêter la puissante offense des Cards?
  • Et quand vous parlez de l’offensive des Cards, ploguez Fitzgerald, c’est un receveur, il est bon. Dites qu’il est bon. 
  • Si au contraire vous parler de la défensive des Steelers, dites que votre joueur préféré des Steelers est Polamalu. Non seulement il est bon, mais c’est le fun à prononcer.
  • Vous pouvez vous interroger à savoir si l’expérience au Superbowl du quart-arrière des Cards, Warner, pourrait jouer à leur avantage. 
  • Défi : Essayez de ne pas mentionner Tom Brady dans la conversation.   

7. Pour vous aider à suivre: chaque équipe a 4 essais pour parcourir 10 verges. Après les 4 essais, si les 10 verges ne sont pas parcourues, c’est l’autre équipe qui tente le gain. Lorsque les 10 verges sont parcourues, on recommence au premier essai et on tente d’en parcourir 10 autres jusqu’à la zone des buts. Un touché donne 6 points, et ensuite, il peut y avoir un placement (un botté) pour obtenir un point de plus. C’est pas mal ça la base; sachant ça, vous devriez être capable de suivre. 

8. Si malgré le point #7, vous n’êtes pas capable de suivre, profitez du jeu pour allez vous acheter de la bière au bar, qui ne sera pas trop engorgé.  

9. Le show de la mi-temps cette année est donné par Bruce Springsteen. 

10. Freddie Prinze Jr dans She’s all that, James Van Der Beek dans Varsity Blues, Jamie Foxx dans Any Given Sunday. Trois raisons supplémentaires de s’intéresser au football.

Et si vous n’êtes toujours pas convaincue, qu’est-ce que je pourrais vous dire de plus? C’est vrai, pourquoi des filles iraient dans un bar sportif se faire servir de la bière par des beaux mecs pendant que d’autres beaux mecs s’agitent à regarder des beaux mecs sur un écran plasma jouer à un sport si viril?A

Go go go! Suivez mes conseils, et préparez-vous pour une soirée qui s’annonce sans aucun doute hot, hot, hot! (Note à moi-même: changer cette dernière phrase-calembour qui est ma foi, pitoyable)

30 janvier 2009 at 8:25 9 commentaires

Dormir ou ne pas dormir?

Dormir ou ne pas dormir? Telle est la question. 

Je ne sais pas gérer mon temps, mais je vous jure; je travaille. De nuit, alors je ne sais pas du tout comment m’organiser. C’est le blogue qui en écope, mais je tiens quand même à dire qu’il y a des choses pires dans le monde en ce moment. 

Citer l’économie serait un peu trop cliché. 

J’en profite donc pour vous offrir cet extrait d’une émission qui a marqué mes derniers jours de par sa qualité irréprochable et son originalité peu commune. 

Quand on a annoncé que Flash tirait à sa fin, j’avoue que j’ai eu un peu peur. Peur pour la culture, peur pour le showbiz, peur pour TQS. Par contre, depuis que j’ai découvert Monsieur Showbiz, je suis on ne peut plus rassurée. Voilà un concept innovateur d’émission qui risque fort probablement, selon moi, d’aller rejoindre Un Gars Une Fille, Les BougonsFrançois en Série, ainsi que toutes les autres émissions québécoises dont les concepts ont été achetés par des pays étrangers. 

J’entends continuer à vous faire des suggestions et des critiques comme celles-ci au cours de l’automne. Comme vous le constatez, je suis heureuse d’affirmer que mon jugement n’est aucunement altéré par le fait que mon mode de vie est à l’opposé de celui de tout le monde. Aucunement altéré.

J’espère que ma vidéo égayera votre journée, qui tire probablement à sa fin. En ce qui me concerne, il est tard; je devrais aller travailler.

6 octobre 2008 at 3:41 4 commentaires

Articles précédents


Première fois ici ?

Commencez par le commencement. Rendez-vous dans les archives, le 19 août 2008.

Articles récents

Les moins pire aimés

Archives

août 2017
L M M J V S D
« Avr    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 13 autres abonnés