Posts tagged ‘rebond’

Amour et basket-ball 2

Vous vous souvenez de rebound man? Il y en a parmi vous qui m’ont posé des questions pour avoir des mises à jour sur cette histoire de marde. Voici les updates: 

 

(toux)

 

Vous avez bien compris… Il se passe rien. J’ai coupé le contact, comme la logique voulait que je le fasse. Comprenez-moi; avoir été dans le film Seven, c’est clair que Kevin Spacey me tuait pour illustrer l’orgueil.

En d’autres mots, mon instinct de survie se pointe toujours au bon moment.  On ne me niaise pas longtemps. En fait, je suis la règle de trois du niaisage; on me niaise 3 fois. Après 3 trucs stupides, les gars, on n’entend plus parler de GW. C’est meilleur pour le karma.

Oh, évidemment, j’ai déjà essayé la vengeance; et même si certains disent que c’est un plat qui se mange froid, je dois dire que je vois plutôt ça comme un plat chaud, bien gras, une grosse poutine avec saucisses qui est satisfaisante sur le coup mais qui donne un immense mal de coeur quand on a terminé.

Mais j’aime la poutine. Une fois par année.

Publicités

15 avril 2009 at 12:30 Laisser un commentaire

Amour et basket-ball (Rebound)

Je sais que je compare souvent l’amour avec le football, mais cette fois, je découvre que quand tf_org-love-and-basketball-freeon regarde trop la balle à gauche, on se fait souvent finter par la droite. Et c’est dans ces moments-là que notre adversaire se précipite au panier et au lieu de shooter, il fait rebondir violemment le ballon sur le board. Et ce qui doit arriver arrive: une fille sort de nulle part, prend le rebond et nous dunk par-dessus la tête pour compléter un alley-oop, oop, oops!

Je suis un rebound! Une autre affaire dont on n’avait pas besoin.  Qu’est-ce qu’un rebound? Un mot important à retenir, qu’on peut entrer au lexique pathétique officiel de Guy Whisperer.

Rebound (rebond): Une personne que l’on utilise pour réussir à passer à travers une rupture, qui nous sert à rebondir par-dessus une relation.

Eh oui! Guy Whisperer aussi peut se planter, et d’ailleurs, ça arrive souvent. Mais de cela, on en a déjà parlé.

Ironie agaçante, quand je jouais au basket, j’étais centre, et je détenais le record de la ligue en rebonds. Criss de basket à marde.

Anyways. J’imagine qu’il y a toujours un point positif à mes échecs incessants. J’ai découvert que quand je ne me fais pas chier, je n’ai pas d’inspiration pour écrire. Et quand j’écris, c’est souvent pour me venger (i.e. je crée des blogues). Hmm.

Guy Whisperer: 3, Les Gars: 2.  Ben quoi? J’ai peut-être perdu la bataille, mais j’ai pas perdu la guerre. Et ça vaut bien un trois points ça, non?

14 mars 2009 at 10:51 2 commentaires


Première fois ici ?

Commencez par le commencement. Rendez-vous dans les archives, le 19 août 2008.

Articles récents

Les moins pire aimés

Archives

octobre 2017
L M M J V S D
« Avr    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 12 autres abonnés