Posts tagged ‘theorie’

Le karma des douchebags

Les douchebags ont le dos large de ce temps-ci, et c’est pas nécessairement à cause du temps qu’ils passent à le travailler au gym.

D’un côté, on dirait que  j’entends de plus en plus de filles se plaindre de l’attitude player des gars, mais de l’autre, j’entends de plus en plus de gars en détresse qui constate à quel point les filles agissent de  façon complètement psychopathe avec eux.

Qu’est-ce qui peut bien expliquer qu’il y a, dans l’air, des vagues d’insatisfaction dans lesquelles ni les gars, ni les filles, ont l’impression d’être bien traités?

C’est ce que j’appelle le karma des douchebags.

Le karma des douchebags, c’est un phénomène dangereux qui se produit à la façon d’un effet domino et qui a pour résultat un cercle vicieux infernal qu’il est presque impossible d’arrêter.

Ainsi, quand un gars me dit qu’il a surpris sa blonde stationnée devant chez lui dans la pénombre parce qu’elle pense qu’il ment quand il lui dit qu’il est trop fatigué pour sortir, il faut blâmer le karma des douchebags.

Il faut aussi blâmer le karma des douchebags quand une fille réalise que celui qu’elle croyait son chum a une maîtresse; et que c’est elle, la maîtresse.

En fait, si on part de l’idée que toute action entraîne une réaction équivalente, on peut aussi considérer, par exemple, qu’après qu’une fille se soit fait briser le coeur, il y a de fortes chances qu’elle ait de la difficulté à refaire confiance à un gars éventuellement. Et plus elle s’est fait trahir, plus elle risque d’aboutir dans une voiture avec une perruque en train d’observer chez son chum avec des jumelles.

Et le gars qui regarde par la fenêtre et qui voit la voiture de sa blonde stationnée dans la pénombre, et qui l’appelle sur son cellulaire pour être sûr que c’est bien sa voiture; quand sa blonde lui répond qu’elle ne sait pas de quoi il parle et qu’elle est confortablement assise dans son sofa, c’est certain qu’il reste avec quelques séquelles quand il voit, au même moment, la voiture démarrer en faisant crisser ses pneus.

Il y a fort à parier que le gars en question risque de trouver que les filles sont très compliquées et qu’il perde petit à petit foi en elles. Et qu’au final, il aboutisse à entretenir deux blondes en même temps parce qu’il est rendu cynique et désabusé de l’amour.

What goes around comes around, et ça peut continuer comme ça très longtemps.

Tant qu’à moi, l’important dans la théorie du karma des douchebags, c’est de garder en tête que quand quelqu’un vous néglige ou ne vous traite pas à votre juste valeur, il y a de fortes chances qu’il le fasse parce que  lui non plus, il n’a pas été traité à sa juste valeur. Alors comment s’en sortir? Je suis pas trop sûre. J’ai pas vraiment le temps de penser à ça; je me tue à essayer de rentrer mes deux chums dans mon horaire de fou.


 

Publicités

7 octobre 2010 at 12:50 3 commentaires

«Je t’aime», dit-il en pitonnant sur son Blackberry

Ça fait quelques histoires malheureuses que j’entends dans les derniers jours et étrangement, elles commencent toutes par: «je comprends pas, il m’avait dit que…» et se terminent toutes par: «mais pourtant, il a fait le contraire…».

J’en profite donc pour vous faire part d’une petite formule que vous ne devriez jamais oublier, quitte à vous la faire tatouer sur le chest.

En ce qui a trait au merveilleux monde des relations amoureuses, mais dans la vie en général aussi:

Les actions > Les mots

Je sais pertinemment que c’est plus simple et plus facile de se fier aux mots. Je sais aussi que j’aime vraiment parachuter des statistiques en absence totale de contexte pour mousser mes arguments et pallier à mon manque de crédibilité.

97% du langage se révèle par le non-verbal. Alors s’il vous dit qu’il vous aime mais ne retourne jamais vos appels, vous avez le droit de sonner la petite cloche du doute. (Ou de me téléphoner pour péter une coche, tel que vu dans mes derniers jours… *soupir*)

8 septembre 2010 at 11:44 1 commentaire

La ronde infinie de ce cycle éternel (ou l’histoire de la vie du célibat)

En jasant avec ma muse l’autre jour, j’ai réalisé qu’on n’avait pas tout à fait la même vision de notre avenir amoureux (on n’est pas amoureux, je veux dire, nos avenirs amoureux respectifs… m’enfin).

Lui, il est vraiment dans la phase célibataire « désespéré, sarcastique et cynique ».
Moi, je suis plus dans la phase célibataire « désabusée, je-m’en-foutiste et nonchalante ».

Je suis donc plus avancée que lui dans le processus de la crise de nerfs. En y repensant, j’ai réalisé qu’il y avait réellement des phases qu’on traverse quand on est célibataire. J’en ai noté 5:

  1. La phase «Dépressive, 2012-c’est-maintenant, FML»
    Cette phase-là suit généralement une rupture. Vous savez ce qu’il en est.
  2. La phase «Freedom, freedom, freedom»
    À lire sur l’air de la toune de George Michael. Dans cette phase, le célibataire pense habituellement qu’il a « une nouvelle vie » et qu’il doit en profiter; genre, coucher à droite et à gauche, partout, avec n’importe qui.
  3. La phase «hmm, wait a minute…»
    Ça, c’est la phase où le célibataire réalise qu’il a complètement échoué la phase 2 et qu’en quelques mois, non seulement il n’a pas couché à droite, mais il n’a pas couché à gauche, ni nulle part, avec personne. Il n’a peut-être même pas frenché.
    C’est la phase du doute.
  4. La phase «désespérée, sarcastique et cynique».
    Pendant cette phase, le célibataire est porté à faire plein de jokes auto-dérisoires sur ses divers échecs. Généralement, pendant cette phase, si le célibataire rencontre des gens pour la première fois, ils vont se demander s’il est suicidaire, ou du  moins, s’il est sain d’esprit. C’est le moment où le célibataire commence à ne plus croire en l’amour, mais possède encore un dernier petit tison d’espoir au fond du coeur.
    Oh, et d’habitude, pendant la phase 4, les critères de sélection du sexe opposé baissent. Baissent beaucoup.
  5. La phase «désabusée, je-m’en-foutiste et nonchalante».
    Le petit tison d’espoir s’est éteint. Du feu, il ne reste qu’un petit tas de cendres, et peut-être, sur le top, quelques canettes de Pabst Blue Ribbon vides. Le célibataire commence à apprécier sa vie et assume de plus en plus le fait qu’il va rester tout seul jusqu’à la fin des temps.

D’habitude, c’est pendant la phase 5 que le célibataire rencontre quelqu’un qui vient toute fucker sa zénitude. Et dans une période de temps indéfinie, les maudites phases vont recommencer à 1.

Oh well. Au moins, on avait été préparés mentalement au système cyclique pendant notre jeunesse.

18 août 2010 at 4:43 7 commentaires

L’influence de Jack Bauer sur l’amour (Part 2)

[Cet article fait suite à L’influence de Jack Bauer sur l’amour (Part 1) ]

Au 20ième siècle, le temps, c’était de l’argent. Au 21ième, le temps, c’est de l’amour. Parce que si de nos jours, tout est éphémère, il en va incontestablement de même pour les prospects.

Les prospects sont comme les photos; dans les bars, ils fusent de partout, apparaissent et disparaissent de nos vies au même rythme que les flashs saisissent des moments futiles ou compromettants de notre soirée. Et bien souvent, alors qu’on les a oubliés,  ils reviennent nous hanter via Facebook.

Un tel constat demande ainsi une remise en question sérieuse de la raison d’être, à l’aube des années 10, de la règle de trois jours. Parce qu’on s’entend: en 2009, si quelqu’un n’a pas donné de nouvelles après 72 heures, la ligne est mince entre prendre le téléphone pour le relancer et prendre le téléphone pour signaler sa disparition à la Sureté du Québec.

Donc, tout d’abord, si vous n’avez pas lu cet article, je vous suggère fortement de le faire pour une mise en contexte des plus efficaces.

  • La théorie du courriel
    Premier jour
    Vous prenez le message. Vous devez prendre le temps de l’évaluer, dénotez les intentions derrière et surtout, prenez le temps de laisser retomber la poussière afin que votre émotion n’empiète pas trop sur votre réaction.
    Deuxième jour
    Au début du deuxième jour, vous avez pris le temps de réfléchir à votre réponse. Toutefois, vous savez qu’il serait prévisible de réagir immédiatement. Allez au travail, faites vos petites affaires, et attendez la fin de la journée pour répondre. 
    Pourquoi pas la bonne vieille règle de trois jours?
    Dans le cas du courriel, un délai de trois jours peut sembler un peu exagéré; après tout, qui prend son courriel aux trois jours? Recevoir une réponse trois jours plus tard, c’est recevoir un statement comme quoi vous êtes moins qu’important pour votre prospect. (Ou pas, parce qu’il suit la vieille règle. Mais ça, c’est une autre histoire.)
  • La règle complexité de Facebook
    La théorie de Facebook est exactement la même que celle du courriel, à quelques détails près.
    Car derrière son apparence pratico-pratique et séductrice, Facebook cache plusieurs mines antipersonnel. Le piège avec Facebook, c’est qu’il lie les mains pour le meilleur et pour le pire. Si la meilleure décision est de ne pas répondre le deuxième jour, elle implique aussi que vous vous absteniez de faire toute activité sur votre compte afin d’éviter d’avoir l’air de ne pas considérer votre valeureux prospect. Comment mieux démontrer que vous avez eu amplement le temps de répondre à votre message que si vous commentez 164 photos de « lol » et « lmao »? D’autant plus qu’on peut suivre votre activité à la minute près, et qu’on peut soigneusement utiliser l’activité dans notre compte pour manipuler l’autre. Tant de facteurs qui entrent en jeu. Maudit Facebook à marde.
  • La règle du texto
    Le texto est le médium qui fout le plus la merde dans le petit party de la règle de trois jours. C’est en quelque sorte le Marty Macfly de 1985 qui débarque de sa Dolorean et se pense cool parce qu’il joue Johnny B. Goode à à la guit à des pauvres jeunes de 1955.
    Pourtant, quand on y pense, c’est seulement une version fast forward du téléphone. Comme Macfly, il ressemble étrangement à son père, mais ce qui les différencie, c’est le rapport au temps. Ce que je veux dire, c’est que si la règle de trois jours ne s’applique évidemment pas au texto, pourquoi pas établir une règle de trois heures? On s’attend généralement à recevoir une réponse dans l’heure qui suit, si ce n’est pas dans la minute qui suit. La deuxième heure, tout comme l’était le deuxième jour, est une heure d’interrogation et d’inquiétude. Au bout de la troisième heure, c’est le moment d’agir. Pour le prospect, l’espoir n’est pas encore perdu, mais il est limite. Exactement comme la règle de trois jours. Donc ne soyez pas intimidés par le texto; ce n’est qu’une mauviette.
  • Le téléphone
    Bonne nouvelle: la règle de trois jours n’est pas morte et elle s’applique toujours au téléphone! À moyen old school, mesure old school. Et ce n’est pas péjoratif, la vieille école, c’est super. En effet, quelle fille n’aime pas recevoir des fleurs et quel gars n’aime pas arriver de travailler avec repas bien chaud sur la table? Ceci, bien sûr, si les fleurs ne sont pas offertes pour se faire pardonner une infidélité tandis que le repas n’est pas soigneusement parfumé à l’arsenic.

En conclusion, les moyens de communication se multiplie et se différencie de plus en plus, tandis que la game devient de plus en plus complexe. La règle de trois jours existe encore, mais elle s’est adaptée aux différentes technologies aussi vite que nous. J’en viens alors à distinguer, parmi tout ce brouhaha, trois solutions plus simples que les autres. D’abord, lorsque vous rencontrez un prospect, évitez de l’ajouter sur Facebook, car malgré que vous ressentirez un certain pouvoir d’avoir la possibilité de l’épier anytime, cela signifie que vous concédez vous aussi une partie de votre intimité que vous devriez, selon moi, dévoiler plus tard stratégiquement. Ainsi, si vous avez le choix, utilisez le téléphone, qui n’est pas encore désuet, mais qui fait encore l’objet de balises reconnues (par opposition à celles que je vous expose aujourd’hui et qui sont encore en version Beta). Finalement, vous pouvez aussi utiliser mon moyen de communication de prédilection, qui s’adapte à toutes les situations et qui fonctionne à tout coup. Peu importe votre message, c’est garanti; vous trouverez le moyen de le passer grâce à cet outil bien précis.

11 janvier 2009 at 1:35 2 commentaires

Théorie vs Pratique

Praticien: personne qui pratique une activité, un métier.
Théoricien: Personne qui étudie la théorie, les idées, les concepts d’un domaine scientifique. 

Je crois être en mesure, aujourd’hui, d’affirmer que je suis une théoricienne. Posez-moi n’importe quelle question sur les gars, les filles, pourquoi ils agissent de la sorte, comment comprendre ce qu’ils pensent… J’ai toujours une bonne réponse extrêmement raisonnée. Par contre, quand je suis la principale impliquée dans une histoire, mon cerveau devient comme l’intérieur du machine à boules; il se cogne sur les parois de mon crâne et ça fait DING DING DING!

Ça me rappelle un épisode de Sex and the City dans laquelle Carrie donne une conférence hebdomadaire: How to meet men. Le premier soir, il y a une participante qui lève sa main et lui demande si elle a déjà été mariée. Elle répond que non, et la semaine suivante, la salle est presque vide. 

Mon point, c’est que vous ne devez pas hésitez à m’écrire pour me poser des problématiques directement. Comme Louise Deschâtelets, j’aurai toujours une réponse pour vous. Par contre, ne me posez pas trop de questions sur ma vie personnelle parce que je risque de perdre assez vite toute crédibilité. 

Voilà, je l’ai dit. Je suis une théoricienne. Surprenant, venant d’une fille qui n’a jamais supporté les cours théoriques à l’université. Je vais essayer de travailler mon côté pratique un peu. Je vous redonne des nouvelles bientôt. 

**Ce moment de questionnement de soi et de désillusion est une présentation de Caro.**

13 novembre 2008 at 4:33 3 commentaires


Première fois ici ?

Commencez par le commencement. Rendez-vous dans les archives, le 19 août 2008.

Articles récents

Les moins pire aimés

Archives

octobre 2017
L M M J V S D
« Avr    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 12 autres abonnés